République Une et Indivisible : La Promesse d’une Communauté de destin de citoyens libres et égaux

Lion protecteur du drapeau

Face aux événements tragiques qui se sont produits dans la nuit du 14 au 15 novembre 2015, je ne peux que présenter humblement et respectueusement mes sincères condoléances aux proches des victimes. Je suis solidaire de toutes les victimes innocentes qui n’ont fait que jouir de la vie et d’entreprendre ce que cette vie nous offre : le plaisir des choses simples, que ce soit un match de football ou de se retrouver entre amis autour d’un verre, ou dans une salle de spectacle, pour oublier, ne serait-ce qu’un instant, la complexité de la vie et les vicissitudes de notre temps.

Malheureusement, d’autres personnes avaient des desseins beaucoup plus funestes.

Aux auteurs des attentats, je leur rappelle que tuer des innocents n’est ni juste ni une même cause. Mieux vaut au contraire se battre pour défendre une cause et y parvenir de son vivant que de mourir pour elle, laissant à d’autres la tâche inachevée.

Ils ont frappé Paris, capitale d’une République, Une et Indivisible, Laïque et Sociale. Pensant toucher ainsi la « Fille aînée de l’Eglise », ils ont blessé le régime libéral et promoteur d’une citoyenneté universelle, au-delà de toute communauté ethnique, culturelle ou religieuse. Ils ont tué des Français, mais également des Algériens, des Brésiliens, des Britanniques, des Sénégalais, des Tunisiens, et biens d’autres.

Ils ont attaqué des Citoyens du Monde. Un Monde de progrès, de science et de technologie, ouvert sur les identités culturelles, mais respectueux de toutes.

Ils veulent une guerre mondiale contre eux pour être des martyrs et susciter l’envie de les rejoindre. Ils n’ont que souder encore plus une République universellement généreuse pour les siens d’où qu’ils viennent.

Nous ne procédons pas d’un mandat délivré par Dieu. Nous gouvernons nous-même notre destin par l’intermédiaire de nos représentants élus. Nous admettons leur faillibilité puisque ce ne sont que des hommes mais nous œuvrons toujours dans le cadre de notre système politique car cette institution démocratique est la moins mauvaise des solutions, et la plus propices aux évolutions sociales.

Notre société peut avoir des difficultés à intégrer ses pairs, citoyens nouvellement venus ou issus de territoires relégués, mais au fond de chacun il y a une certitude d’une appartenance à un destin commun, une Communauté de volontés individuelles réunies pour faire Chose Publique.

« Car si elle gouverne parfois mal, la République se défend bien. Les citoyens en sont les garants » (dernière phrase du documentaire L’extrême droite en France de Gilles NADEAU, avec la voix de Rodolphe MARTINEZ)

 

La France, « Libre » étymologiquement, n’est pas qu’un pays, c’est l’étendard des Droits de l’Homme, c’est l’avant-garde du post-nationalisme, c’est le vivier de la Science moderne et de la technologie au service de l’imagination des femmes et des hommes libres.

Ils ont visé la « Ville Lumières », Lumières à plus d’un titre :

- Éclairée par la Fée électricité, Paris est l’une des premières villes favorables au Scientisme et au Progressisme du début du XXème siècle, qui perdure aujourd’hui dans la Mondialisation, démontrant à chaque instant que les échanges culturels et scientifiques sont plus importants que les échanges de simples marchandises. Car les valeurs humaines se partagent mieux par un dialogue serein ;

- Eclairée depuis plus de trois cent ans au moins par les penseurs et philosophes qui ont dit au Monde que la connaissance est le remède aux maux de la société. La France a donné au Monde l’esprit des Lumières et la soif de la Connaissance et de la Curiosité pour aller au-delà de ses propres limites.

Paris, ville meurtrie, est aussi le symbole de l’unité des Nations et des Peuples, qui, souhaitant aller au-delà de leurs différences, tenteront de résoudre dans quelques semaines le défis commun à l’Humanité qu’est le Réchauffement climatique.

Ce qui s’est passé est l’aveu d’impuissance d’un Monde obscurantiste et passéiste contre le Monde contemporain. Effrayés par demain et incapables de le commander, les terroristes (il faut hélas, les appeler comme cela !) ont voulu montrer leur capacité à frapper cette Capitale symbole, sans se rendre compte qu’elle rassemblait une Communauté civile pacifique, ouverte et tolérante. Ils tentent de nous emporter avec eux dans la spirale de la haine et de la violence pour aller vers leur interprétation du Monde : celui du Choc des Civilisations.

Ils ne se sont pas aperçus que les Civilisations fusionnent, peut-être pour la première fois de l’histoire, pour n’en former qu’une seule. L’Humanité se retrouve enfin unie comme elle ne l’a jamais été depuis Babel.

Les Français forment une République Une et Indivisible. Cette République qui n’intervient que dans le cadre de la Loi et du Droit, en faveur des Droits de l’Homme au rang desquels, la Liberté de culte figure aux premières places.

Leur manichéisme de basse oeuvre ne vaincra pas. La République ne pliera pas et ne rejettera pas ses membres comme vous le faîtes. Nous continuerons à jouir de la vie et à affronter ensemble les défis qui s’annoncent car nous sommes Unis et Indivisibles. Attaquer l’un de nous, c’est nous attaquer tous. Comme le dit fort bien Alexandre DUMAS dans Les trois mousquetaires, « Un pour tous. Tous pour un ! » Mais vous ne nous diviserez jamais.

A l’image de la devise de notre Capitale, nous sommes peut-être malmenés par les flots, par votre tourbillon de haine, mais nous ne sombreront pas. Notre force, c’est notre richesse culturelle, identitaire, religieuse et d’origine. Notre étendard se dresse fièrement aux quatre coins du Monde comme un symbole de l’Universalisme de l’Humanité. Notre hymne national est universellement reconnu comme celui de la Révolution des peuples pour l’affirmation de leur souveraineté et de leur liberté. Tandis que votre drapeau ne peut être hissé péniblement que par la force des armes et de la soumission des peuples. Votre hymne nie toute l’intelligence que l’Etre supérieur, s’Il existe, a reconnu en chaque être humain.

Car cette pluralité qui fait la richesse et l’orgueil de la France, qui est même son ressort et son moteur, n’est tournée que pour vers un seul but : l’amélioration de la condition humaine dans l’oeuvre commune qu’est la République. Nous ne travaillons qu’à l’accomplissement de notre propre vie en s’évertuant à contribuer au bien être et au bonheur collectif.

Votre particularité n’est qu’une forme de ségrégation et de négation du moteur de l’Humanité. Vous ne faîtes que partager le malheur et votre empire est bâti sur du sable. Vous pouvez vous appeler Etat, mais vous n’êtes qu’une mafia qui a la prétention de régir les affaires des hommes.

Au contraire, plus qu’un régime politique, la République est une Promesse de société radicalement progressiste, humaniste et universelle que nous construisons et qui contribuera plus que tout à nous maintenir à flot.

Unie et indivisible, la République, Communauté de destin de Citoyens Libres et Égaux, survivra aussi longtemps qu’elle gardera foi en l’avenir et en l’Humanité.

 

Dogbeavouthomas |
Dorianrizetm6r |
Andrewilde |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | UD33 BLOG TEST
| Code Pénal - Article 222
| FARE AN KA WULI FRANCE